S'inscrie
icone-velo

Que cherchez-vous ?

Des ascensions uniques et peu connues : La Grande Dixence


  Les montagnes ont ce petit quelque chose qui résonne en chaque cycliste, quelque chose qui attire et force l’humilité. C’est peut-être parce qu’elles nous rappellent que nous ne sommes rien face à l’immensité de leurs paysages. Ou peut-être parce qu’elles nous montrent que nous sommes faits pour évoluer dans la nature et que c’est d’elles que nous tirons notre force physique et mentale. Depuis les plaines suisses de la vallée du Rhône, l’ascension vers le barrage de la Grand Dixence, longue et sinueuse, nous offre une occasion unique de réfléchir à ce qui nous pousse sur les routes.


Auteur : Haute Route



Depuis le Rhône, près de Sion, la Val d'Hérens serpente jusqu'à la frontière italienne, et traverse quelques hameaux suisses traditionnels jusqu’au pied de la Dent Blanche et de la Dent d’Hérens, sommets imposants de 4000 mètres qui dominent le fond de vallée. Le Val des Dix, lui, se détache d’Hérens et sillonne vers le Sud, bordé de vieilles forêts de pins, sauvages et vierges de toute activité.

Pendant des millions d’années, ces vallées ont été creusées par d'immenses glaciers, des rivières de glace de deux ou trois kilomètres d'épaisseur. Il y a environ 10 000 ans, la glace s’est retirée, offrant de multiples opportunités d’exploration de ces lieux uniques, y compris à vélo.

C'est un vrai privilège de pouvoir explorer ces paysages millénaires depuis le fond de vallée et jusque sur les sommets. L’ascension régulière par le Val d'Hérens et des Dix, jusqu'au barrage de la Grande Dixence, est d'une beauté incomparable.
 

Euseigne et Dent Blanche



"A une dizaine de kilomètres de l'arrivée, au loin dans le paysage, se dresse un mur de béton de 285m.”



Depuis le village de Bramois, les coureurs quittent les plaines du Rhône pour grimper à travers les étages de vignes escarpées puis rejoindre les hauts pâturages. Traversant le versant Est du Val d'Hérens, la route traverse ensuite les villages ensoleillés de Mase et de St-Martin avant de faire demi-tour en direction d’Euseigne pour rejoindre la route si singulière qui mène au barrage de la Grande Dixence. 

Au fil de l'ascension du Val des Dix, la civilisation s’éloigne peu à peu et le paysage devient de plus en plus sauvage et vierge de toute présence humaine. La route monte progressivement, se faufilant dans le fond de vallée.

Soudain, à une dizaine de kilomètres de l'arrivée, au loin dans le paysage, se dresse un mur de béton de 285m. Partout dans la région, quelques 100 kilomètres de tunnels bien cachés acheminent l’eau de fonte de 35 glaciers différents jusqu’au barrage de la Grande Dixence, qui génère assez d’hydroélectricité pour subvenir à la consommation électrique de 500 000 foyers suisses. Cette structure est une véritable prouesse d’ingénierie, imposante au coeur d’un paysage pour le reste totalement vierge.


Cet article pourrait vous intéresser : Des ascensions uniques et peu connues : Le Col du Sanetsch

Barrage Essence 3



"Sur les deux derniers kilomètres, la route, jusqu’alors tortueuse, se transforme soudain en un véritable paradis au fil de ses lacets à la symétrie parfaite, et vous mènent jusqu'au pied de ce mur massif." 



Les 13,7 kilomètres de montée jusqu'au barrage affichent une pente moyenne de 7,7 %, mais les derniers kilomètres sont particulièrement exigeants et présentent une pente à deux chiffres.

Sur les deux derniers kilomètres, la route, jusqu’alors tortueuse, se transforme soudain en un véritable paradis au fil de ses lacets à la symétrie parfaite, et vous mènent jusqu'au pied de ce mur massif. La vue sur les sommets valaisans environnants et sur les forêts de pins qui s'étendent dans la vallée est vraiment spectaculaire et récompense amplement l'effort fourni sur les derniers kilomètres. Mais ce n’est pas encore terminé.

En redescendant dans le Val d'Hérens par le versant ouest de la vallée, vous tomberez sur les étonnantes pyramides d'Euseigne. Ce phénomène naturel spectaculaire s'est formé lorsque les glaciers se sont retirés à la fin de la dernière période glaciaire, laissant derrière eux d'énormes tas de sédiments. Des rochers situés sur la partie haute des résidus ont protégé ces derniers de l'érosion, laissant place à des cônes insolites dispersés dans la vallée. Vous ne pourrez pas les manquer puisque vous allez littéralement les traverser.


Cheilon (1 sur 1)-10



Il n'existe peut-être pas meilleur lieu dans les Alpes pour nous remémorer l'histoire des montagnes et ce qui fait leur grandeur. Vos jambes seront certainement fatiguées par l'ascension des Dix, mais en descendant à travers ces structures séculaires, prenez un moment pour réfléchir à l'équilibre entre la force et la fragilité qui a permis de les faire tenir debout à cet endroit et de nous aider à trouver notre place parmi elles sur la route.

Les chiffres

Bramois - Barrage de la Grande Dixence
Distance : 38.2 km
Dénivelé positif : 2077m D+
Pente maximale : 17.2%

 

Autres articles

HAUTE ROUTE NATION

Rejoignez une communauté de cyclistes passionnés.

En savoir plus
KeyNote_Carrousel_Bureau.001
BG-Photo

Remplissez ce formulaire pour recevoir toutes les nouvelles de la Haute Route